Maintien de salaire

Le maintien de salaire, un contrat de prévoyance adaptée aux besoins des salariés…     

Pourquoi souscrire un contrat de Prévoyance salarié maintien de salaire ?              

Compenser la perte de revenu qu’occasionnerait un arrêt de travail. En cas d’arrêt de travail suite à une maladie ou à un accident, la Sécurité sociale vous verse dans la plupart des cas seulement la moitié de votre salaire.

Permettre à vos proches de s’organiser financièrement en cas de décès

En cas de décès, votre famille percevra de la Sécurité sociale un capital dont le montant est plafonné à 8 838€* et évalué en fonction de vos revenus. De plus, si vous n’êtes ni marié ni pacsé, comment votre concubin pourra-t-il financer les droits de succession ? Et vos enfants pourront-ils continuer leurs études ?

*Plafond trimestriel 2011 de la sécurité sociale

Qui peut souscrire le contrat prévoyance salarié maintien de salaire ?

Les salariés jusqu’à 59 ans :

  • Qui ont un contrat à durée indéterminée,
  • Qui résident et exercent leurs activité professionnelle en France continental,
  • Qui dépendent du régime général, de la Sécurité Sociale,
  • Qui ne sont pas fonctionnaires.

Les Garanties du contrat Prévoyance Salarié maintien de salaire

  • Arrêt de travail (option) : jusqu’à 80€ d’indemnité journalière
  • Invalidité : jusqu’à 2400€/mois de rente, en fonction de votre taux d’invalidité.
  • Décès : jusqu’à 100 000€ de capital versé à vos proches + une rente éducation (jusqu’à 20 000€/an) et une rente familiale (jusqu’à    5000€ /an).

Les Points forts du contrat Prévoyance salarié maintien de salaire

  • Capitaux ou rente en cas de décès
  • Doublement du capital versé en cas de décès par accidents
  • Rente d’éducation pour les enfants à charge

Le saviez-vous ?

Le délai que vous avez pour informer votre employeur et la Sécurité Sociale de votre arrêt de travail dès lors qu’il a été prescrit par votre médecin est de 48 heures.

1 an : c’est la durée d’ancienneté minimale que vous devez avoir acquis dans votre entreprise avant de pouvoir bénéficier d’une indemnité complémentaire à celle de la Sécurité Sociale (loi n°2008-596 du 25 juin 2008).

66% : C’est le montant de votre rémunération brute qui vous sera versé par la sécurité sociale et votre employeur au-delà de 30 jours d’arrêt de travail.

Vous souhaitez être conseillés, n’hésitez à prendre contact avec notre cabinet afin de réaliser votre étude gratuitement!